top of page
Rechercher
  • Sabine Mueller

Colère sans Violence - le plus beau cadeau à vous-même

Dernière mise à jour : 19 janv.

Il me semble que l'une des plus grandes confusions de ce monde se situe entre la colère et la violence. Surtout dans les cultures occidentales nous avons grandi avec des injonctions telles que « sois un bon garçon/fille », « ne te fâche pas », « baisse ta voix », « sois gentil » et ainsi de suite…

C'est discutable, mais il y a quatre grandes émotions : la joie, la peur, la tristesse et la colère. Alors que la plupart des familles et des cultures autorisent les premiers, presque tout le monde a un problème avec la COLÈRE. (Un exemple: Il n'y avait pas de résultats de recherche pour les images de blog sur ce site avec les mots-clés "colère, limites, stop, etc.", mais 200 images pour "sourire").

Beaucoup d'entre nous ont assisté à des scènes désagréables d'êtres chers se mettant en colère et étant violents. Plus ces personnes étaient proches de nous, plus notre rapport à la colère est endommagé et plus notre peur d'être violent peut être grande.

Voici le paradoxe : plus nous essayons d'éviter la colère, plus nous devenons violents !

Dans la Process Communication Modèle (Taibi Kahler), qui est basé sur l'Analyse Transactionnelle (Eric Berne), nous observons 3 types de colères toxiques - qui contiennent tous de la violence :


1/ La colère attaquante - utiliser des insultes, lever la voix et provoquer la peur.

2/ La colère blâmante - utiliser des reproches, rejeter la faute sur l'autre

3/ Colère froide - utiliser le silence et la privation d'amour et d'attention pour se venger


Dans toutes ces formes de colère, des jeux de pouvoir sont impliqués et donc de la violence : Je veux être en contrôle et montrer que j'ai raison. L'autre doit réaliser qu’il a tort et être désolé. Ainsi, il y a un gagnant et un perdant. Le seul problème – à chaque fois que la violence est impliquée, tout le monde perd.


Peu d'entre nous ont été entourés de modèles capables d'exprimer une colère saine. La colère est une énergie vitale qui sert un seul but (chaque émotion a un but mais plus à ce sujet dans un autre article).

Connaissez-vous le but de la colère ?


Exactement, il s'agit de poser ses limites ! A chaque fois que quelqu'un ou quelque chose ne respecte pas vos limites personnelles (votre espace physique, vos besoins émotionnels, etc.), notre corps le signale avec une colère saine. C'est ce sentiment qui émerge de vos tripes et qui vous pousse à dire "Non", "Stop", "Je ne suis pas d'accord avec ça". Il n'y a rien de violent à respecter ses limites.


Mais si je bloque la montée de cette énergie vitale qui cherche à s'exprimer, elle se dirige contre moi ou contre les autres de manière violente. Beaucoup d'entre nous ont peur de paraître violents, méchants, désagréables ou craignent d'être rejetés pour avoir contredit l'opinion de quelqu'un.

La solution est assez simple et très puissante :

  • Reprenez vos projections de violence sur cette précieuse énergie de la colère

  • Reconnectez-vous à votre capacité naturelle à ressentir vos limites (ce qui est bon ou mauvais pour vous)

  • A chaque fois que vos limites ne sont pas respectées, faites confiance à cette force qui monte de votre ventre et exprimez ce qui vous dérange.

  • Quoi que vous ayez à exprimer, parlez avec le cœur (où vous ne cherchez pas le pouvoir sur l'autre) et non avec votre tête (qui cherche avant tout avoir raison).

Ne cherchez pas la perfection - mais laissez circuler cette magnifique énergie vitale en vous et autour de vous. Vous allez inspirer les autres et vos échanges vont être plus authentique et plus vivants.


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page